Créer un jardin en ville

5 conseils pour entretenir son jardin au printemps

Le printemps est là, la nature se réveille doucement. Les oiseaux chantent annonçant un renouveau au jardin. Partout, les bourgeons explosent, les feuilles et les premières fleurs sortent offrant un spectacle de couleurs qui invite à l’action.

Des crocus et des muscaris aux narcisses, en passant par les arbres fruitiers qui se parent de leurs belles floraissons. Mais aussi les magnolias, les camélias, les cornouillers et les cognassiers du Japon illuminent déjà les massifs. Pour les amateurs de jardinage, il est temps de préparer son jardin pour les beaux jours.

Voici un guide en 5 actions simples pour un entretien de printemps efficace au jardin.

Commençons par un bon nettoyage de printemps. Si vous ne l’avez pas déjà fait, ôtez les voiles, les tapis de feuilles en surplus qui ont servi de protection de plantes durant l’hiver.

Eliminez les plantes mortes, ôtez les feuilles sèches. Mettez-les au compost. Certaines de vos plantes ont souffert du gel ? Nettoyez-les en retirant les parties endommagées.

Nettoyez les pots, les bacs et les jardinières.

Récupérer les semis spontanés, les jeunes plantes et repiquez les ailleurs (valériane, Lychnis, fougères…).

Taille des végétaux

Entretien et taille des plantes vivaces et des graminées

Taillez les plantes vivaces herbacées comme les vergerettee (Erigeron), les asters ou les rudbeckies (Rudbeckia) en coupant les parties sèches à ras du sol. Cela stimulera leur croissance et favorisera l’apparition de nouvelles pousses.

Attendre la reprise de la végétation pour couper aux 2/3 les tiges des vivaces semi-ligneuses telles que les sauges ou la gaura.

Elles prennent trop de place ? Diviser les plantes vivaces à floraison d’automne ou de fin d’été afin de les replanter ailleurs ou de les donner aux voisins.  Pour diviser une plante, il suffit de il suffit de creuser tout autour de la motte avec une bèche ou une fourche bèche et de soulever le bloc de terre.  Puis séparer la motte en deux ou plusieurs segments, à la main, à l’aide de la bèche ou d’un sécateur. Plantez les nouvelles mottes obtenues. Arroser généreusement et veiller à ce que les mottes ne sèchent pas trop la première année de (re)plantation.  

Si ce n’est déjà fait, taillez les graminées à feuillage caduc. Coupez-les à 10 cm du sol avant le démarrage de leur nouvelle croissance.  Roseau de Chine (Miscanthus sinensis), Calamagrostis, herbe aux écouvillons (Pennisetum), reprendront vite de la vigueur. ‘Coiffez’ les graminées à feuillage persistant comme les fétuques (Festuca glauca), cheveux d’anges (tipas tenuifolias) pour enlever les tiges sèches. 

 

Taille de printemps des arbustes et des plantes grimpantes

La taille des arbustes est une étape parfois délicate au printemps, car on ne sait pas toujours quelle plante est concernée.

A la fin de l’hiver c’est le moment de tailler les arbustes à floraison d’été (hortensias, rosiers, sauge de russie -perovskia, millepertuis, sureaux, fuchsias rustiques) pour stimuler la floraison ou simplement nettoyer le bois mort. Il est préférable de tailler les rosiers avant que les bourgeons n’éclosent (fin février, début mars). Les arbustes les plus frileux (Laurier rose, céanothe caduque) attendront la fin du mois d’avril.

Un peu plus tard dans la saison, vous pourrez aussi tailler les arbustes à floraison printanière qui auront terminé leur floraison : Cognassier du Japon, Forsythia, Lilas,…

Tailler à ras les cannes de bambous sèches.

Les plantes grimpantes grimpent…C’est normal ! Comme la clématite armandii qui commence sa floraison, ou le jasmin étoilé dont les sarments se déploient à toute vitesse. Un bon palissage, c’est-à-dire les attacher sur un support solide, aidera à les soutenir et à les orienter dans la direction souhaitée.

Taille des haies

Avant la mi-mars, taillez vos haies. L’arrêté du 14 mars 2023 interdit aux agriculteurs de tailler les haies et les arbres du 16 mars au 15 août, période de nidification.

Bien que cet arrêté ne cible que les professionnels, l’Office Français de la Biodiversité encourage également les particuliers à respecter cette interdiction. Certaines communes ont même étendu cette règle aux résidents, suggérant de vérifier les réglementations locales avant de procéder à la taille. Alors vérifier bien avant de déloger la faune à l’aide de votre taille haie. 

Soin, entretien et protection

Ajouter du compost, paillez le pied des massifs afin de nourrir le sol, conserver l’humidité, et limiter la croissance des mauvaises herbes.

Avec le retour du printemps, les nuisibles font leur apparition. Inspectez notament vos buis pour prévenir l’attaque de la pyrale. Les buis atteints seront traités avec un produit à base de bacille de Thuringe, agréée en agriculture biologique ou, si vous avez l’œil observateur, il suffira juste de les tailler pour éliminer les larves. L’élimination manuelle des limaces ou des premiers pucerons peut être bénéfique avant l’arrivée de leurs prédateurs naturels.

C’est également le moment de vérifier et de mettre en route votre système d’arrosage automatique, en particulier pour les cultures en pots sur la terrasse. Assurez-vous qu’il fonctionne correctement, vérifier qu’il ne fuit pas et que chaque goutteur fonctionne afin que les plantes puissent recevoir l’eau dont elles ont besoin.

Plantations et semis au jardin d’ornement

Le printemps est idéal pour planter vivaces, arbustes, et arbres, permettant un enracinement solide avant l’été. Refrénez-votre envie d’acheter des plantes frileuses disponibles en jardineries : géranium/pélargonium, bégonias, pétunias qui craignent les gelées encore présentes. Préférez les plantes vivaces, en fleur (ou qui le seront bientôt) qui résisteront mieux et repousseront l’année suivante.

Pour une suggestion de plantes vivaces à longues floraison et sans entretien, je vous conseille cet article

C’est aussi le moment de planter les bulbes à floraison d’été ou d’automne : renoncules, montbretias (Crocosmias). Les bulbes de bégonias ou les cannas, plus frileux, seront préparés en pot à l’intérieur, avant d’être mis en terre à la fin du mois d’avril. Il en est de même pour les cosmos, les capucines, les zinnias ou les œillets d’Inde, à semer sous abris. En revanche les semis en pleine terre de nigelles de Damas, pavots de Californie ou de mauves peuvent être réalisés dès le début du printemps.

Au potager : préparation du sol et semis de printemps

Au début du printemps au potager c’est le moment de préparer le sol pour les cultures. Cela consiste à aérez le sol avec une grelinette ou une fourche avant de réaliser un apport de compost.

Patientez encore 1 à 2 semaines et vous pourrez alors semer ou planter les premiers légumes. Quel légumes semer ou planter au printemps? Pour les semis ou les plantations en pleine terre, distinguez :

  • les légumes non frileux (comme l’arroche, les épinards, les pois, l’ail ou l’oignon),
  • les légumes peu frileux (carottes, radis, choux..) qui devront au début rester sous abris et seront progressivement plantés/ semés en terre au fil des semaines. Respectez les dates de semis indiqués sur les sachets de graines.
  • les cultures sensibles au froid comme les tomates, les courgettes et les aubergines dont les semis resteront en intérieur jusqu’à la fin des gelées (traditionnellement au moment des saints de glace à la mi-mai).

Restez vigilant face aux parasites comme les pucerons et les limaces, en éliminant ces derniers à la main pour protéger vos cultures. Introduisez des plantes mellifères et répulsives (soucis, cosmos, lavandes, capucines…) pour attirer les pollinisateurs et éloigner les nuisibles.

En suivant ces conseils d’entretien de votre jardin au printemps, vous contribuerez à la beauté et la santé de votre jardin, tout en préparant le terrain pour les mois à venir. Le printemps est un moment de travail mais aussi de plaisir dans le jardin. On renoue avec la nature et on profite de ses bienfaits.

Et vous? Quel entretien préfèrez-vous réaliser au printemps ? Quelle tâche au jardin souhaiteriez-vous approfondir ? N’hésitez pas à laisser un commentaire.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager, à le commenter. Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, télécharger mon bonus en remplissant le formulaire encadré en page de page.

2 réponses

  1. Grâce à cet article je me sens accompagnée pour reprendre en main mon jardin , à cette période si propice pour le faire. Les conseils présentés ici sont précieux et permettent de s’organiser selon les différentes tâches à réaliser. Merci beaucoup!

Laisser un commentaire