Créer un jardin en ville

Le coin des jardiniers : Quand planter un bulbe de printemps?

Oui, je sais, certains penseront peut-être : « Encore un article sur les bulbes ?! » Mais soyons honnêtes : planter des bulbes est si simple et apporte tellement de joie quand les premières fleurs éclosent au printemps. C’est vraiment la technique parfaite pour ceux qui cherchent le maximum d’effet avec le minimum d’effort (on parle de la stratégie 80-20 du jardinage ici). En plus je vous réserve une petite technique à la fin pour une floraison maximale. 

Table des matières

Petit zoom sur les bulbes de printemps

Schéma bulbes

Avant tout qu’appelle t-on bulbe de printemps?

Les bulbes de printemps ce sont ces oignons que l’on trouve en jardinerie dès le mois d’octobre jusqu’au mois de décembre.

Loin de moi l’idée de détailler ses caractéristiques biologiques mais simplement, du point de vue de la botanique, cela ne se voit pas mais un bulbe est une tige. Une tige souterraine. On voit en effet sur le dessin qu’un bulbe contient la future tige de la plante en miniature mais aussi des feuilles charnues stockant des réserves pour assurer la floraison de l’année à venir. Pour simplifier, imaginez simplement le bulbe comme étant un organe de réserve qui permet à la plante de passer l’hiver au chaud.  Et donc c’est grâce à ses réserves, que le bulbe de printemps va pouvoir fleurir…au printemps !

 

Galerie photo : quelques bulbes à floraison printanière

Il existe énormément de bulbes ornementaux aussi beaux les uns que les autres, adaptés aux terrasses, balcons et jardins.  Vous connaissez certainement : les tulipes, les jacinthes, les narcisses (dont les jonquilles font partie), les anémones, les iris, les muscari, les nivéoles…

 

 

Vous connaissez peut-être moins l’ail ornemental, les fritillaires, l’éremurus…

 

 

Pensez aussi aux bulbes indigènes et sauvages tels que l’ail des ours, l’anémone des bois, les iris botaniques, la jonquille sauvage…que l’on voit en masse dans la forêt!

 

 

Astuces pratiques pour planter des bulbes de printemps

Plongeons maintenant dans le vif du sujet avec un petit roman photo pour expliquer les règles de plantation.

Quand et comment planter les bulbes de printemps

La période idéale de plantation se situe entre octobre et début janvier (tant qu’il ne gèle pas). La taille des bulbes varie selon les différentes espèces. Sélectionnez les plus gros, exempts de moisissures ou de signes de pourriture. Rappelez-vous : pointe vers le haut, racines vers le bas. Si vous doutez, des indices comme des cicatrices ou des restes de tiges peuvent vous aider. L’emplacement est crucial : optez pour un endroit bien drainé pour éviter la pourriture. Si nécessaire, ajoutez du sable ou des graviers au fond du trou de plantation. Arrosez avec modération au début, puis réduisez. Continuez l’arrosage en pots dès l’apparition des premières pousses. En pleine terre, laissez faire la pluie, sauf en période de sècheresse.

Conseils pour une floraison durable

Il arrive parfois que les bulbes ne réapparaissent pas d’une année sur l’autre. Pour augmenter les chances de revoir vos fleurs, veillez à respecter les conseils suivants :

  • Laissez le feuillage sécher naturellement.
  • Optez pour des variétés sauvages, robustes et résistantes.
  • Modérez l’arrosage, surtout lorsque le feuillage est sec. Planter les bulbes dans un sol bien drainé.
  • Nourrissez vos bulbes avec de l’engrais organique (corne broyée) une fois par an.
  • Rappelez-vous que les bulbes printaniers nécessitent du froid pour fleurir et à l’inverse certains bulbes ne sont pas rustiques (comme les dahlias,…)
  • Après la floraison, retirez les fleurs pour préserver l’énergie du bulbe.

L'art de la lasagne de bulbes

La lasagne de bulbes c’est LA solution pour les mini-jardins fleuris et obtenir de belles floraisons échelonnées de la fin de l’hiver jusqu’au début de l’été.  

Lasagne de bulbes

Une lasagne de bulbes est une technique de plantation superposée, où différents types de bulbes sont plantés en couches successives dans un même contenant.  Les bulbes à floraison tardives sont plantés dans le fond du pot, ceux à floraison les plus précoces sur le dessus. Entre chaque couche on ajoute du terreau ou bien du compost bien mur. Cette méthode permet une succession de floraisons du début du printemps jusqu’à l’été, car chaque type de bulbe fleurit à un moment différent. Ainsi, à mesure que les premiers bulbes terminent leur floraison, les suivants commencent, offrant un affichage continu de floraisons et de couleurs.

Je vous montre comment faire en dessin. N’oubliez pas d’utiliser un pot dont le fond est percé d’un trou de drainage. Un tesson de pot cassé peut recouvrir ce trou pour éviter que la terre ne sorte au moment de l’arrosage. 

Enfin, vous pouvez également associer les bulbes avec des plantes vivaces ou des graminées. Vous cherchez des idées ? Consultez l’article Créer un jardin naturaliste en ville.

 

Planter les bulbes de printemps, c’est une solution de facilité pour obtenir un jardin fleuri au printemps. Alors dès l’arrivée de l’automne, rendez-vous dans votre pépinière préférée, munissez-vous de votre plantoir et amusez-vous!

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager. Et surtout n’hésitez pas à me faire part de vos remarques et de vos question en remplissant le formulaire ci-dessous.  Je ne manquerai pas d’y répondre. C’est important pour moi. 

Laisser un commentaire

En savoir plus sur Créer un jardin en ville

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading