Créer un jardin en ville

Chimonanthe odorant

Même l’hiver ne peut nous priver d’admirer la beauté d’un jardin ou d’une terrasse ! Les arbustes à floraison hivernale offrent une touche de couleur et de vie durant les mois les plus froids de l’année. Le Chimonanthe odorant est un des arbustes qui offre le parfum le plus fort et le plus entêtant de tous. On le sent à des mètres à la ronde et il nous fait aussi bénéficier de sa belle floraison jaune.

Cet article fait partie de la série d’articles DEFIS : «1 SEMAINE, 1 PLANTE, 1 DESSIN » .

Présentation du Chimonanthe odorant

Le chimonanthe odorant, en bref

Fleurs de chimonanthus-odorant

CHIMONANTHE

Noms : Chimonanthe Précoce, WinterSweet, Prune de cire, douceur de cire, Chimonanthus praecox, Chimonanthus fragrans, Calycanthus praecox,…

Nombre d’espèces : 2 à 6 espèces

Famille : Calycanthacées

Origine : régions montagneuses du centre de la Chine

Caractéristiques : arbuste à feuilles caduques

Port : ramifié, dressé, 1,5 à 4M de haut et de large

Rusticité : -15°

Exposition : Soleil (contre un mur), supporte la mi-ombre

Sol : tous sols, préférence pour sols fertiles et bien drainés

Utilisation : culture en pot ou en pleine terre pour jardin et terrasse. Plante mellifère, idéale jardins durables.

Le Chimonanthe odorant ou précoce (Chimonanthus praecox de son nom latin) est un arbuste à feuilles caduques (ou semi-persistant en climats doux) originaire des forêts montagneuses de Chine.

Il appartient à la famille des Calycanthacées, famille proche de celle des magnolias.

Le chimonanthe pour le plus grand bonheur de nos nos petits jardins

Vous vous êtes peut-être déjà promené en plein hiver dans un jardin asiatique, vous avez probablement été frappés par l’odeur forte, sucrée et parfumée du Chimonanthe. Certains comparent son odeur entêtante à celle du miel, de la jacinthe ou du narcisse, d’autres la qualifient d’épicée. On comprend aisément que l’huile produite à partir de ses fleurs soit utilisée en parfumerie.

Il est aussi remarquable par sa floraison abondante sur bois nu, à une époque de l’année où les fleurs sont rares. Dans son habitat d’origine, il fleurit de novembre à mars. Dans les régions tempérées d’Europe, où il s’est acclimaté, le Chimonanthe fleurit de décembre à février, si les conditions de plantation sont respectées. Celles-ci sont décrites plus loin dans cet article.

Ses fleurs laissent place à des fruits, en forme de poire allongée, qui renferment ce qui constitue ses vrais fruits, des graines. Celles-ci sont toxiques.

Ses feuilles lancéolées (en forme de fer de lance) prennent des couleurs jaune vif à l’automne. Les boutons floraux s’épanouissent après la chute des feuilles sur bois nu, lorsque le froid se manifeste.

5 espèces sont recensées dans the plant list. Cependant des experts ne reconnaissent que 2 espèces réellement distinctes. En europe, seule l’espèce Chimonanthe odorant ou Chimonanthus praecox ( syn. fragrans) ainsi que ses variétés sont vendues en pépinières. Nous y verrons notamment :

  • Chimonanthus praecox ‘grandiflorus’ : avec des fleurs plus grandes et des pétales tachetés de pourpre à l’intérieur
  • Chimonanthus praecox ‘luteus’ : l’intérieur des pétales est jaune

Il vous manque du vocabulaire sur les végétaux? N’hésitez pas à cliquer sur ce lien : glossaire.

Le chimonanthe, une fleur particulièrement appréciée en chine

Savez-vous que la connaissance de la signification des fleurs permet de mieux comprendre les habitudes et la culture Chinoise? Etant de passage en Chine, je me permets de détailler un peu cette partie…

Le Chimonanthe est connu en Chine sous le nom de 蜡梅 ou làméi en Chinois mandarin qui signifie « douceur de cire » pour l’aspect cireux de ses pétales jaunes. On le nomme aussi 腊梅 « douceur d’hiver » pour son parfum sucré envoutant apparaissant au milieu de l’hiver et sa fleur « fleur de prunier jaune », même si l’arbuste n’a rien à voir avec le genre Prunus arborant les fleurs de cerisier si chères à la culture asiatique.  Sa fleur est de ce fait souvent confondue avec celles des fleurs du prunus mume, un abricotier du Japon à floraison très précoce.

Depuis les temps anciens, sa fleur et son parfum font l’objet de nombreuses légendes et poèmes.

Fleurissant au moment du nouvel an chinois, et en plein cœur de l’hiver le Chimonanthe est traditionnellement cultivé dans les jardins chinois pour sa beauté et son parfum délicat. On l’utilise souvent en bouquets pour décorer les maisons pendant la nouvelle année lunaire.

Il est associé à la persévérance et la ténacité mais aussi la longévité et la prospérité dans la culture chinoise, du fait sa floraison hivernale, de son origine ancienne et de sa couleur jaune évoquant l’or. On l’offre souvent en cadeau pour souhaiter chance et réussite à un membre de la famille ou à un ami.

L’arbuste ornemental est aussi utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise.

Le Chimonanthe un précieux arbuste en ville

Idéal comme arbuste pour les animer un jardin endormis en hiver, il réveille les teintes d’hiver par la couleur jaune de ses fleurs, qui peut varier selon les espèces du jaune clair, au jaune vif soufré ou au jaune crème comme de la cire, marquées ou non de pourpre.

De croissance lente, il atteint 3-4 m de haut en une dizaine d’années, il est aussi idéal pour les terrasses et les balcons, sa lente croissance rendant possible sa culture en pot.

Le chimonanthe odorant possède aussi les deux caractéristiques nécessaires pour attirer les pollinisateurs, peu nombreux au cœur de l’hiver : la couleur vive et une odeur puissante. C’est donc également un arbuste indispensable des jardins durables, ses fleurs attirant les rares pollinisateurs qui osent s’aventurer dehors en hiver.

Placez-le dans une zone de passages, proche d’une entrée pour profiter de son parfum.

Il supporte un peu de vent et les climats maritimes.

Le Chimonanthes est :

  • remarquable par :
    • sa floraison hivernale (de décembre à février) qui réchauffe les jardins
    • son parfum intense
    • sa couleur automnale jaune
  • idéal haies fleuries et petits jardins
  • proche des entrées, des zones de passage pour profiter de son parfum
  • un allier pour la biodiversité du fait de sa floraison qui attire les butineurs l’hiver
  • convient aux jardins naturels
  • convient aux jardins zen
  • un point focal en hiver
  • possibilité de culture en pot.
  • nécessite peu d’entretien (voire zéro dans un jardin)

Questions sur le Chimonanthe odorant…

Comment cultiver et entretenir un chimonanthe odorant?

Une bonne idée que de le planter dans son jardin ou sa terrasse car il est facile de culture.

Le Chimonanthe aime la lumière et tolère l’ombre légère. Rustique, il résiste à des températures jusqu’à -15 °C. Il se plait dans tous sols fertiles, meubles, frais et bien drainés. Il est relativement tolérant à la sécheresse. Cependant, en été, veillez à bien arroser l’arbuste en cas de forte chaleur pour éviter que le sol ne se dessèche.

En pot : il suffit de le planter dans un mélange de terreau et de compost. Un grand pot de diamètre 60cm, bien drainé (une couche d’une couche de gravier ou de billes d’argiles) est nécessaire. Paillez le pot en surface.

Il est cependant important de le planter contre un mur hors des régions de climats doux. Sa floraison à besoin de chaleur l’été et de froid l’hiver pour être abondante!

Le Chimonanthus n’a pas besoin de beaucoup de soins. Il suffit de penser à pailler son pied avant l’hiver pour protéger ses racines ou conserver la fraîcheur.

Comment tailler le chimonanthe?

Le chimonanthe est un arbuste de croissance lente, qui n’a pas besoin de taille. Dans un jardin, laissez-le se développer à son aise.

En pot, vous aurez probablement besoin de le tailler pour l’aider à conserver une belle silhouette et un port compact. Taillez-le après sa floraison.

Vous pouvez également réaliser une taille d’entretien qui consiste à lui enlever le bois mort et les branches qui se croisent.

Pourquoi mon chimonanthe ne fleurit pas?

Le chimonanthe peut ne pas (ou peu) fleurir pour plusieurs raisons.

Le chimonanthe aime la chaleur. Il a besoin d’étés chauds et pas trop secs pour fleurir. Ainsi dans les régions où les étés sont courts, il convient de le planter le long d’un mur au soleil, pour conserver la chaleur. Paillez au pied de l’arbuste afin de protéger ses racines et de maintenir le sol frais en été.

Sachez que le chimonanthe peut mettre 5 ans à fleurir après sa mise en culture. Si votre Chimonanthe est jeune, il peut ne jamais encore avoir fleuri. Veillez à acheter un sujet ayant déjà fleuri ou bien patientez encore quelques années.

Et vous, connaissiez-vous le Chimonanthe odorant? Avez-vous déjà senti son parfum envoutant? Rencontrez-vous des difficultés à le faire fleurir? N’hésitez pas à me faire part de vos remarques ou bien à me suggérer le nom d’une plante que vous souhaiteriez connaitre un peu plus en remplissant le formulaire ci-dessous. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

Cet article fait parti de mon DEFI : «1 SEMAINE, 1 PLANTE, 1 DESSIN» .

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager.


Laisser un commentaire

En savoir plus sur Créer un jardin en ville

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading