Créer un jardin en ville

Jasmin d’hiver, une cascade de fleurs

Vous cherchez un arbuste qui offre une pluie de fleurs en hiver et qui habille votre balcon ou vos bords de fenêtre? Sans trop d’entretien si possible? Le jasmin d’hiver est fait pour vous. Florissant de décembre au mois d’avril, un vrai style au port élégant! En couvre sol, dans un pot ou en cascade sur un balcon ou même grimpant, c’est un arbuste idéal pour un jardin en ville facile.

Cet article fait partie de la série d’articles DEFIS : «1 SEMAINE, 1 PLANTE, 1 DESSIN » .

Le jasmin d’hiver en bref


jasmin d hiver en fleurs

Jasmin d’hiver

Noms : Jasmin d’hiver, Jasminum nudiflorum Lindl., jasmin jaune, jasmin à fleurs nues, 迎春花 (ling Zhun hua)

Famille : Oleacées

Origine : régions tempérées du Tibet et du centre de la Chine

Caractéristiques : arbuste à feuilles caduques, à port dressé et retombant, ramifié, touffu, jusqu’à 2-3M de haut et de large en pleine terre

Rusticité : supporte le froid jusqu’à -18° C

Exposition : soleil, mi-ombre, supporte l’ombre

Sol : tous, même pauvres, bien drainés

Utilisation : cascade fleurie, idéal retombant d’une fenêtre, d’un balcon d’un muret, ou palissé sur un mur, en couvre-sol. Culture en pot et pleine terre.

Photo Yais Gao/ Pixabay

Le Jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum Lindl.) de son petit nom latin) est un arbuste à feuilles caduques. Son aire de répartition d’origine s’étale du sud-est du Tibet au centre de la Chine. Sa présence est maintenant mondiale dans des zones tempérées.

Il appartient à la famille des Oleacées, qui comprend les Oliviers.

Le jasmin fleurit de décembre à mars-avril selon les régions. Ses fleurs en trompettes sont jaune clair ou jaune citron. Il porte bien son nom – Jasminum nudiflorum signifie en latin fleurs nues – ses fleurs apparaissent sur le bois nu avant l’arrivée des feuilles. Elles ressemblent fort aux fleurs du Forsythia. Contrairement à ses cousins jasmins, la fleur du jasmin d’hiver n’a pas d’odeur.

Les feuilles du jasmin d’hiver, apparaissent au printemps. On le reconnait à ses tiges de section carrées. On dit qu’il est sarmenteux : ses rameaux sont ligneux, flexibles, un peu comme les rosiers grimpants ou la vigne. Cela lui confère un port (une forme) très caractéristique : il est touffu, ses tiges sont dressées puis retombent en se ramifiant.

Il vous manque du vocabulaire sur les végétaux? N’hésitez pas à cliquer sur ce lien : glossaire.

En Chine, il annonce l’arrivée du printemps

Depuis la Chine antique le cycle du mouvement annuel du soleil est divisé en 24 segments appelés « périodes (ou termes) solaires« , 节气 (jieqi en mandarin). Déduites de l’observation du mouvement du soleil mais aussi de l’évolution du climat et des saisons au cours de l’année, chaque période dure 15 jours. Elles caractérisent les changements de la nature ou les activités agricoles de l’année, tels que les saisons, les équinoxes et les solsticesElles portent un (joli) nom comme : éveil des insectes, clarté lumineuse, rosée froide ou petite neige. Vous pouvez trouver la liste complète dans ce lien.

Les 24 périodes ont été ensuite adoptées en Corée, au Japon et au Vietnam et continuent de guider les agriculteurs dans leurs pratiques annuelles. Les festivals et fêtes traditionnelles sont intimement liés aux termes solaires. Et bien sûr on retrouve les périodes solaires dans de nombreux poèmes et contes pour enfants.

Ceci confère donc à la pensée chinoise une conception toute particulière de la nature !

D’ailleurs, le cycle du mouvement annuel du soleil est inscrit depuis 2016 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

Mais revenons à nos moutons : à chaque période solaire est associée une plante, et c’est là qu’intervient le Jasmin d’hiver puisque c’est la plante associée à la première période du calendrier lunaire. Il annonce le début du printemps.

Chimonanthe odorant, quant à lui, représente le 23ième terme de l’année lunaire et annonce le Solstice d’hiver!

Son intérêt en ville

Idéal comme arbuste pour les animer un jardin endormi en hiver, il réveille les teintes d’hiver par la couleur jaune de ses fleurs.

De croissance lente les premières années, il peut atteindre 3 de hauteur et de largeur. C’est une plante qui supporte les environnements urbains. Il est idéal pour habiller un balcon, un muret, un rebord de fenêtre ou une clôture. Sa culture en pot est aussi possible mais il faut tenir compte de sa forme hirsute retombante.

Il fera également un couvre-sol intéressant si vous le plantez sur un talus.

Il supporte un peu de vent et les climats maritimes.

Le jasmin d’hiver est :

  • remarquable par :
    • sa floraison hivernale (de décembre à mars-avril) qui réchauffe les jardins
    • sa floraison spectaculaire comme une pluie de fleurs
    • son port retombant en arceaux en tous-sens
  • idéal retombant d’une fenêtre, d’un balcon d’un muret, ou palissé sur un mur
  • possibilité de culture en pot (plutôt retombant)
  • un allier pour la biodiversité du fait de ses nombreuses fleur qui attirent les butineurs en hiver
  • adapté aux jardins zen ou chinois
  • supporte les atmosphères urbaines
  • supporte grosses chaleurs et un vent pas trop fort
  • nécessite peu d’entretien

Questions courantes…

Comment cultiver un jasmin d’hiver ?

Le jasmin d’hiver est facile de culture.

Le jasminum nudiflorum apprécie la lumière (un soleil pas trop vif en climat chaud) et tolère l’ombre. Cependant sa floraison y sera moins intense qu’au soleil. Rustique, il résiste à des températures jusqu’à -18 °C. Il s’adapte bien dans tous sols même pauvres et secs mais préfère les terres meubles. Il tolère bien les fortes chaleurs.

Le jasmin d’hiver croit lentement les premières années.

En pot, il aura cependant d’un substrat plus riche (un bon terreau) et léger (avec un peu de sable ou de la perlite) et bien drainé (dans le fond du pot).

Dans un jardin, laissez-le se développer à son aise. Et il aura besoin de peu d’entretien. Sauf si vous souhaitez le faire monter sur un mur comme pour une plante grimpante. Dans ce cas il vous faudra le palisser, c’est à dire l’accrocher avec des liens sur un support car il n’est pas en mesure de s’accrocher seul.

Pourquoi mon jasmin d’hiver ne fleurit pas?

Le jasminum nudiflorum embellit les jardins en hiver mais voilà, déjà le mois de février, vous avez respecté les règles de plantation (ci-dessus), et pourtant vous n’avez que peu ou aucunes fleurs? Plusieurs possibilités sont à envisager :

Votre jasmin d’hiver est mal exposé. Il apprécie la lumière et supporte l’ombre, néanmoins une ombre trop forte réduira automatiquement la quantité de fleurs. Donc il suffit de lui réserver un coin à la lumière. Notez bien qu’à l’ombre des arbres (pas trop dense) un jasmin d’hiver fleurira plus discrètement et vous n’aurez pas cette explosion de fleurs qu’il offre à la lumière.

Votre jasmin est vieux, il a besoin d’une taille de rajeunissement. Supprimer les pousses les plus âgées qui fleurissent moins.

Vous habitez dans une zone de rusticité qui ne lui convient pas : il supporte des températures jusqu’à -18°C et peut souffrir si vous habitez dans une région aux hivers rigoureux.

Vous souhaitez accentuer sa floraison ? Coupez les rameaux qui ont porté des fleurs à une quinzaine de centimètres du sol pour une belle floraison l’année suivante. 

Quand et comment tailler le jasmin nu d’hiver?

La taille du jasmin d’hiver n’est pas nécessaire mais il peut être taillé de temps en temps en procédant après la floraison selon les besoins suivants :

  • Vous pouvez procéder à une taille de rajeunissement. Elle consiste à éclaircir la touffe après la floraison et supprimer à la base les pousses les plus âgées et désordonnés qui fleurissent moins.
  • En pot, vous pouvez avoir besoin de le tailler pour l’aider à conserver un port compact. Pour cela, il suffit de réduire l’extrémité de ses rameaux. Si vous le tailler de cette façon, il se ramifiera et sera plus buissonnant. Néanmoins, ne réalisez pas ce type de taille trop fréquemment, il prendra à la longue une forme en boule, peu adaptée à son port naturel.
  • Les extrémités de ses jeunes rameaux ont séché. Vous pouvez réaliser une taille de nettoyage qui consiste à lui enlever les parties sèches et votre jasmin repartira de plus belle.
  • Votre jasmin présente un mélange de vieux bois emmêlé à de nouvelles pousses, et des rameaux morts difficiles à tailler. Vous pouvez alors procéder à une taille sévère (taille de recépage à la base, 20cm environ) qui ne doit pas être réalisée trop fréquemment (1 fois tous les 3 ans).

Comment faire grimper un jasmin d’hiver ?

Le jasmin n’est pas vraiment une plante grimpante. Pour qu’une plante soit considérée comme grimpante, elle doit être capable de s’accrocher seule à un support, par des ventouses, des crampons ou des vrilles. Le jasmin d’hiver ne peut pas s’accrocher, ses tiges ont besoin d’être palissées (accrochées à un support).

Cependant, compte-tenu de sa forme dressée, retombante, vous pouvez le planter au pied d’un mur, ou d’un treillage. Il vous faudra le palisser, c’est à dire l’accrocher sur un support résistant. Pour ma part, je trouve qu’il est très beau et beaucoup plus simple à entretenir lorsqu’il est planté sur un muret, sur le bord d’une fenêtre ou d’un balcon et qu’il retombe comme une cascade.

Veillez dans ce cas à bien l’accrocher car une jardinière peut se renverser sous le poids du jasmin.

Comment bouturer un jasmin d’hiver ?

La bouture d’un jasmin d’hiver est aisée. Elle est à la portée des jardiniers débutants.

Elle est réalisée de préférence à la fin de l’été comme beaucoup d’arbustes, sur des tiges que l’on dit aoûtées ou semi-aoûtées. Aoûté signifie que les tiges sont vertes et commencent à se transformer en bois (et devenir marron). On peut cependant bouturer le jasmin toute l’année, hors période de floraison. Il suffit de couper des tiges de 20-30 cm de long et de les replanter directement dans un terreau léger et humifère. Je vous conseille de le faire avec plusieurs tiges afin de maximiser les chances de réussite. Vous aurez plusieurs départs de plants que vous pourrez offrir si vous en avez trop.

Et vous, êtes-vous familier avec le jasmin d’hiver? Rencontrez-vous des difficultés à le faire fleurir? N’hésitez pas à me faire part de vos remarques ou bien à me suggérer le nom d’une plante que vous souhaiteriez connaitre un peu plus en remplissant le formulaire ci-dessous. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

Cet article fait parti de mon DEFI : «1 SEMAINE, 1 PLANTE, 1 DESSIN» .

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager.


2 Responses

  1. Quel article passionnant! Ça donne plein d’idée pour planter un jasmin d’hiver dans son jardin! Surtout le fait qu’il fleurit en hiver. J’ai aussi beaucoup aimé ton explication sur les périodes solaires. Je me demande si on a les même en France, ou un équivalent. Merci pour toutes ses explications claires et très précises.

    1. Merci agathe @couture-hacker.com! C’est une vraie bonne question! Je ne connais pas d’équivalent en france, mais il en existe peut être? A ma connassannce, ce qui s’en rapproche le plus, ce sont les dictons :). On relie aussi le cycle lunaire à certaines pratiques de jardin et de culture (on plante des légumes à la lune montante, d’autres à la lune descendante, etc) Comme le font les maraichers et les viticuteurs qui pratiquent la biodynamie.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur Créer un jardin en ville

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading