Créer un jardin en ville

Les bégonias

On ne présente plus les bégonias! Entre les variétés utilisées pour la plantation de massif et les espèces à feuillages décoratifs qui nous un enchantent les yeux chez les fleuristes ou sur les réseaux sociaux…Et bien savez-vous qu’il en existe plus de 2000 espèces? Je crois bien qu’il me faudrait au moins 2 vies pour les connaitre tous…

Cet article fait partie de la série d’articles DEFIS : «1 SEMAINE, 1 PLANTE, 1 DESSIN » .

Les bégonias, une grande famille

Differentes varietes de begonias

Noms : Begonias

Nombre d’espèces : plus de 2000

Famille : Begoniacées

Origine : régions tropicales d’Amérique du Sud et d’Am. centrale

Caractéristiques : plantes vivaces majoritairement cultivées comme annuelles ou comme plante d’intérieur

Port : variable (compact, retombant, buissonnant)

Rusticité : en majorité non ou faiblement rustiques (-5°C à >5°C), le Begonia grandis supporte des T° de -15°C

Exposition : Soleil (non direct), mi-ombre, ombre

Sol : riche en humus et frais

Utilisation : très décoratifs en intérieur, suspensions, jardins. Se bouture très facilement : idéal pour jardins à petit prix!

Les bégonias sont des plantes vivaces originaires des régions tropicales d’Amérique du Sud et d’Amérique Centrale. Ils sont aussi présents en Asie du Sud-est et en Afrique tropicale.

Les bégonias poussent majoritairement dans les forêts tropicales humides. Ils apprécient les environnements chauds et humides. Certaines espèces poussent à des altitudes élevées (autour de 3000 mètres d’altitude).

Begonia est le principal genre de la famille des bégoniacées. Il comprend près de 2000 espèces caractérisées par leurs feuilles asymétriques et des petites fleurs à cœur jaune.

Savez-vous, pour la petite histoire, que le nom begonia a été donné au 17ieme siècle en l’honneur de Michel Bégon ? Collectionneur et passionné de botanique, intendant de la Marine à Rochefort et fin connaisseur des Antilles, ce dernier est chargé par Louis XIV d’organiser des voyages d’exploration aux Amériques. Il confie une partie de ce travail à Charles Plumier lequel, pour le remercier, nomme en l’honneur de Charles Begon, une de ses (nombreuses) découvertes botaniques : le bégonia. Le Conservatoire national du Bégonia haut jardin botanique se trouve actuellement à Rochefort et renferme plus de 1700 espèces de begonias.

Si vous vous emmêlez les pinceaux entre genre, espèces et cultivar? Vous pouvez voir ou revoir la notion de classification des végétaux en cliquant sur ce lien : glossaire.

Zoom sur quelques espèces

Il existe des bégonias botaniques (c’est à dire des espèces ou des hybrides d’origine naturelle) et des bégonias horticoles (cultivés à but ornemental ou médicinal). Ces derniers font l’objets de nombreux croisements, ce qui rend leur classification difficile.

Pour simplifier, les horticulteurs rangent les bégonias par groupes ayant des caractéristiques morphologiques communes. Il en existe 8 :

  • les bégonias semperflorens
  • les bégonias tubéreux
  • les bégonias rhizomateux
  • les bégonias bambusiformes
  • les bégonias arbustifs
  • les bégonias à tiges épaisses
  • les bégonias Rex-culturum
  • les bégonias rampants ou grimpants

Je vais vous en présenter quelques uns…

Begonia bambusiforme

Le Begonia à pois maculata ‘wightii’, une beauté à pois blancs appartient au groupe des begonias bambusiformes. On les reconnait à leur tige élevée évoquant celle du bambou. Le revers de ses feuilles est rouge.

Bégonia rhizomateux

Les begonias heracleifolia, au joli feuillage en forme d’étoile, bicolore vert/ marron ou noir, et le Begonia soli-mutata, avec des nervures vertes marquées, sont deux beaux exemples de bégonia rhizomateux. On les reconnnait à leur feuillage dense et touffu.

Bégonia arbustif

Le Begonia listada se reconnait à son feuillage duveteux et à la couleur verte vive de sa nervure centrale. Listada vient de l’espagnol qui signifie rayé. C’est un bégonia arbustif, compact et touffu.

Les begonias semperflorens

Le plus connu des bégonias c’est la variété semperflorens, celui des massifs de fleurs de nos grands-mères. Il existe un grand nombre de cultivars de toutes les couleurs : rose, jaunes, rouge, blancs.

Begonia tubéreux

Le Begonia grandis ssp. evansiana est un begonia tubéreux.

Le Begonia grandis evansiana est un des rares bégonias rustiques. Il prospère dans les sous-bois de Chine et du Japon et résiste à des températures allant jusqu’à moins 15 degrés. Il s’épanouit à l’ombre et la mi-ombre. Son feuillage est distingué de couleur verte, son revers est pourpre. Idéal pour des jardins d’ombres ou tropicaux! Il se ressème aisément par bulbilles.

Les Begonias rex

Les bégonias Rex Culturum sont les nombreux cultivars obtenus à partir du Begonia Rex. Ce bégonia découvert en 19ième siècle en Asie, se remarque par son feuillage gris argentée entouré d’un centre et une marge verts foncés. Il a donné naissance à un grand nombre de cultivars aux teintes et formes variées. Ils ne sont pas toujours de culture aisée.

Si vous pour aller plus loin vous souhaitez savoir de quelle espèce est le vôtre, je vous invite à consulter ce site : https://collectiondebegonias.wordpress.com/blog/

Les bégonias sont indémodables, une valeur sure pour les espaces en ville

Les bégonias

  • supportent et fleurissent les coins ombragés des villes et des maisons
  • sont des plantes multi-usages par excellence : en pot dans la maison ou le jardin, mais aussi en suspension sur les balcons et les rebords de fenêtres, ou bien en massifs pour les jardins…
  • apportent une floraison longue et colorée
  • brillent par la diversité de forme et de couleur de leurs feuillages
  • ont des feuillages graphiques, très décoratifs
  • apportent à votre intérieur un petit côté old fashion, vintage pas désagréable
  • sont les plantes les plus faciles du monde à bouturer
  • demandent peu d’entretien

Les questions?

Comment cultiver et entretenir un begonia?

En premier lieu, du fait de son origine tropicale, le bégonia apprécie la chaleur, la lumière vive non directe et les coins abrités ou ombragés. Certaines espèces supportent mieux le soleil direct que d’autres, comme le begonia semperflorens. Ils prospèrent également dans des sols riches en humus, de pH neutre. Il faut donc leur apporter de temps en temps de l’engrais ou du compost. Ils aiment aussi les milieux frais. En revanche le sol ne doit pas être trop humide. Surtout pas d’arrosages trop copieux !

Vous verrez qu’à partir du moment où l’on évite les excès d’arrosage, sa culture deviendra plutôt aisée.

Quel begonia choisir?

Il faudra avant tout veiller à ce que le choix des espèces soit adapté à leur utilisation. Si vous êtes novices dans les termes techniques je vous conseille, pour la bonne compréhension de ce paragraphe, de consulter le Glossaire du jardinier-paysagiste en ville. Le choix des bégonias dépend de sa zone de rusticité et de l’utilisation que l’on a, et bien entendu de ses goûts. Considérons par exemple les bégonias par type d’utilisation :

En intérieur/Indoor :

Considérons d’abord la culture indoor de bégonia. Les bégonias tubéreux, rhizomateux non rustiques, bambusiformes ou rex décrits dans le précédent paragraphe sont particulièrement adaptés aux intérieurs de maisons.

En extérieur, dans un massif de vivaces :

A présent intéressons-nous à la culture des bégonias en extérieur. L’idéal, ce sont les espèces vivaces qui ont le bon goût de repartir chaque année, sans gros effort dentretien ! Le champion dans ce domaine, c’est le Begonia grandis, du fait de sa rusticité (jusqu’à -15°C). D’autres espèces telles que les begonias Semperflorens (de rusticité -5°C) ou certains bégonias tubéreux (les bégonias retombants de rusticité -1°C par exemple) conserveront eux-aussi leur caractère vivace. Mais il faudra dans ce cas habiter dans une région de climat doux.

En annuelles dans un jardin ou une potée

Enfin, rappelons que la plupart des bégonias sont des plantes vivaces non rustiques ou faiblement rustiques. Pourtant, on peut vouloir les planter à l’extérieur en pleine terre ou en potée. C’est le cas par exemple des bégonias faiblement rustiques (comme les bégonias tubéreux, semperflorens) et des bégonias non rustiques (rhizomateux, bambusiformes ou rex). Leur feuillage peut être intéressant et leur floraison abondante et colorée. Si bien que l’on peut être amené à vouloir les planter à l’extérieur en pleine terre ou en potée. Il conviendra dans ce cas de cultiver les bégonias comme des plantes annuelles. Autrement dit il faudra les planter après les gelées puis les remiser à l’automne. Cela vous évitera de devoir en racheter chaque année.

Pour ma part, j’aime beaucoup les bégonias en plante d’intérieur pour le graphisme de leur feuillage. Le bégonia grandis et ses cultivars sont eux aussi intéressants pour leur capacité à égayer les jardins d’ombre et les jardins exotiques.

Pourquoi mon begonia a t-il les feuilles qui ramolissent?

L’ennemi numéro 1 du bégonia c’est avant tout l’excès d’eau. Qu’il soit en terre ou en pot, en intérieur ou à l’extérieur, ce que le bégonia craint le plus c’est le surplus d’arrosage.

Ensuite, nous l’avons évoqué à plusieurs reprises, les variétés non rustiques craignent le gel. Vous verrez leurs feuilles ramollir presque d’un coup si vous sortez votre pot de bégonia lors de grands froids. Cependant, il m’est aussi arrivé d’observer le même effet en sortant de chez un fleuriste qui maintenait ses plantes au frais lors d’un été caniculaire. Il craint aussi les fortes variations de températures.

Comment faire une bouture de begonia ?

Ce que j’aime chez les bégonias c’est qu’ils sont TRES faciles à bouturer. A la portée de tous les débutants. En effet, quand vous en avez un vous pouvez le multiplier à coup sûr. Si bien que la bouture est un bon moyen pour acquérir de nombreuses plantes pas chères ! Comment faire ?

  • Il suffit de couper une tige ou une feuille d’une dizaine de cm.
  • Mettez-la ensuite dans un verre en veillant à ce que la tige / le petiole reste en contact avec l’eau (photo ci-dessous)
  • Puis couper les feuilles en contact avec l’eau pour éviter qu’elles ne pourrissent
  • Au bout de quelques semaines des racines apparaitront au bas de la tige ou du pétiole
  • Enfin, attendez que les racines soient longues de plusieurs centimètres pour mettre la bouture en pot.

Vous pouvez aussi bouturer la tige en la plantant directement en terre. Mais il est également possible de faire une bouture directement à partir de la feuille : en fixant la feuille sur de la terre avec des épingles ou avec des cailloux, en ayant au préalable incisé les nervures. Les jeunes pousses se développeront au niveau des nervures. Toutefois, j’ai pu constater que cette méthode ne marchait pas systématiquement sur toutes les espèces. Les bégonias Rex et les bégonias rhizomateux sont en effet réputés pour être les bégonias les plus faciles à propager par bouture de feuilles.

Si vous n’avez jamais bouturé un bégonia, je vous invite à le faire, c’est extrêmement gratifiant. La bouture réussit à chaque fois, ou presque ;).

Et vous, est-ce que comme moi vous aimez les begonias? Quelle espèces préférez vous? N’hésitez pas à me faire part de vos remarques ou bien me suggérer le nom d’une plante que vous souhaiteriez connaitre un peu plus en remplissant le formulaire ci-dessous.

Cet article fait parti de mon DEFI : «1 SEMAINE, 1 PLANTE, 1 DESSIN» .

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager.


2 Responses

  1. A mon grand désespoir, je n’ai pas la main verte! Pourtant que les fleurs sont belles et les bégonias en particulier me rappelle ma grand-mère qui en avait dans des pots à l’entrée de sa maison! Que de souvenirs!

    1. La main verte c’est surtout une question d’attention et d’observation. Je suis persuadée que la science ludique te donne un sens de l’observation aiguisé nécessaire à la survie d’une plante! Et envisager la plante et ses besoins sous son angle scientifique est très utile pour cela : besoins en eau/elements nutritifs/photosynthèse/transpiration/respiration…
      Merci pour ton commentaire 🙂

Laisser un commentaire

En savoir plus sur Créer un jardin en ville

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading