Réussir l’aménagement de sa terrasse, de son balcon 2/ le croquis d’analyse


Je vous entends déjà! Pas besoin de faire un croquis pour réussir l’aménagement de mon balcon! Eh bien detrompez vous, le croquis d’analyse est un excellent outil pour tirer le meilleur parti de votre espace!

Je dirais même pour les gens pressés, s’il ne faut faire qu’une seule chose pour initier l’aménagement de sa terrasse ou de son balcon c’est bien celle-ci! D’autant qu’un croquis d’analyse ne nécessite aucune connaissance de base et aucune compétence en dessin. Alors lisez la suite, vous allez comprendre pourquoi…

Un croquis d’analyse, qu’est-ce ?

Il s’agit d’un plan sur lequel figurent la configuration du lieu, les contraintes et des points spécifiques qui seront exploités par la suite. Le croquis d’analyse est réalisé à la main. Il n’est pas nécessaire de savoir dessiner pour le réaliser.

Le croquis d’analyse rassemble l’ensemble des caractéristiques de votre terrasse nécessaires à la phase de conception de votre espace. Il renseigne notamment sur l’environnement au sein duquel votre terrasse ou votre balcon se trouve : voisinage, rue…Il fait apparaitre les limites de votre espace, et les accès pour entrer (porte(s), fenêtre(s), porte coulissante…), les circulations.

Eléments fondamentaux pour se sentir bien sur sa terrasse ou son balcon : il doit indiquer l’orientation et l’exposition lumineuse de votre espace (et donc les zones ombragées, la durée d’ensoleillement). Il recueille les vues intéressantes que l’on souhaite mettre en valeur ou celles que l’on veut cacher (un vis-à-vis ou un élément disgracieux).

Vous pouvez ajouter sur le même croquis l’inventaire existant des végétaux, des meubles, et même indiquer la présence de bruits. Vous pouvez également y apposer les impressions que cet espace vous procure (les odeurs, un sentiment d’enfermement, une impression de fraicheur), les éléments techniques (arrivée d’eau, gouttières, prises…). Les circulations entre les différents accès sont aussi une information que vous pouvez reporter sur un croquis.

Bref, il constitue un inventaire utile pour bâtir les orientations de votre aménagement. Il s’agit de ne pas trop charger le croquis au risque de ne plus voir l’essentiel. Dans le cas où votre espace est complexe. je vous conseille de réaliser plusieurs croquis : pour les caractéristiques physiques, pour l’inventaire de l’existant et vos impressions, pour les circulations…

Pas besoin de beaucoup de détails techniques, il suffit de le réaliser rapidement à la main le plus proprement possible.

Un croquis d’analyse pour quoi faire ?

Vous l’aurez compris, un croquis d’analyse permet d’obtenir d’un seul coup d’œil des éléments nécessaires à l’analyse du site. Il apporte une vision d’ensemble.

Ce dessin permet par exemple de positionner de façon judicieuse des éléments volumineux (pots, gros arbustes) pour cacher un vis-à-vis. A l’inverse, vous éviterez d’occulter les eléments intéressants.

Vous saurez à quel emplacement installer le coin salon pour admirer la vue sur la flêche de la cathédrale, le clocher de l’église ou sur la jolie toiture en zinc de l’immeuble d’en face.

Vous recherchez l’endroit idéal pour aménager sur votre terrasse ou votre balcon un espace repas abrité du soleil? Ou pour positionner un jardin d’hiver, recevant le maximum de soleil? Le croquis d’analyse vous donnera les éléments pour les trouver.

Il permet aussi de bien comprendre l’ensoleillement de votre espace afin d’y planter les végétaux les plus adaptés.

Utile, n’est-ce pas? Quand on pense au nombre de fois qu’on a acheté la mauvaise plante 🙂 …

Comment faire un croquis d’analyse ?

Croquis d'analyse d'un jardin
Croquis d’analyse d’un jardin

Je vous propose de dessiner le croquis d’analyse de l’espace extérieur que vous souhaitez aménager comme sur la photo ci-dessus.

Dessiner les contours

Sur une feuille de papier commencez par dessiner les contours de votre terrasse ou balcon et les accès (portes, baie-vitrée, fenêtres). A ce stade les détails ne sont pas indispensables, cependant respecter au mieux les dimensions et proportions.  

Les murs, les accès (portes, fenêtres…) sont matérialisés de la façon suivante :

Représenter murs, portes, fenêtres sur un croquis d'analyse
Dessiner murs, portes, fenêtres sur un croquis

On matérialise aussi les entrées et sorties de la terrasse ou du balcon par une flèche noire. Les circulations par des traits en pointillés.

Représenter l’échelle

Le croquis doit être pourvu d’une échelle, c’est-à-dire d’un rapport entre les dimensions représentées sur le dessin et les dimensions réelles. Choisissez une échelle adaptée à ce que vous souhaitez faire figurer.

💡 Une façon simple de réaliser votre croquis « à l’échelle » (comme on dit) consiste à choisir une échelle simple : 1m= 1cm (échelle 1/100, comme sur l’exemple de croquis ci-dessus). Vous pouvez également utiliser une feuille à petits carreaux et compter le nombre de carreaux.

Dans l’étude de cas (à venir bientôt 🙂 ) l’échelle est de 1/20, ce qui signifie que 1 cm sur le dessin correspond à 20 cm dans la réalité : un élément d’un mètre sur la terrasse correspond à 5 cm sur votre croquis.

 💡  Si vous vous sentez déjà perdu, que les conversions d’échelles ce n’est pas votre truc, vous pouvez aussi faire l’exercice à partir d’une photo vue de haut de votre terrasse. Il suffira ensuite d’indiquez une référence (la taille d’un pan de mur par exemple). Il faut bien sùr avoir la possibilité de prendre sa terrasse en photo depuis un étage supérieur, c’est aussi une bonne occasion de faire connaissance avec ses voisins :-).

Ensuite veillez à localiser la terrasse ou le balcon dans l’espace. Représentez les points cardinaux qui caractérisent le mieux l’orientation de votre espace. Sur les plans de paysage on a coutume d’indiquer le nord par une flèche noire épaisse.

Représentez la trajectoire du soleil

Sur un croquis d’analyse il est fondamental de comprendre la trajectoire du soleil (en jaune avec des flèches sur le croquis ci dessus) pour représenter l’ensoleillement de votre terrasse-balcon. Le soleil se déplace d’Est en Ouest au fur et à mesure de la journée. En hiver, sa trajectoire est plus inclinée, et se rapproche de l’horizon. Veillez aussi à reporter les zones d’ombre sur votre dessin, en trais hachurés oranges (foncé) sur notre exemple.

Représentez les vues, les vis à vis

Les vues que l’on veut mettre en valeur figurent en bleu depuis les lieux d’observation. Indiquer avec la même couleur les points de vue intéressants (les points d’appel), qui attirent l’oeil. Sur le croquis ci-dessus, les rayons de lumières qui traversent le feuillage de l’arbre, visibles depuis la cuisine apportent une poésie au jardin. Il ne faut surtout pas occulter cet espace.

Les vues l’on souhaite cacher, les vis-à-vis ou éléments disgracieux sont eux représentés par des vaguelettes rouges.

Puisque nous sommes en ville, les bruits de la circulation ou de la foule ne sont pas rares et sont symbolisés par des flèches kakis en zig-zag.

Ajouter les éléments existants

Enfin, à ce croquis d’ensemble on peut ajouter la végétation existante (en vert) ainsi que nos commentaires, nos impressions, nos premières idées d’aménagement.

Si vous le souhaitez, vous pourrez (bientôt 🙂 ) à titre d’exemple jeter un œil sur l’article Réussir l’aménagement de sa terrasse, son balcon : Etude de cas. Il illustre pas à pas l’analyse d’un patio de 25 m2 d’une maison de ville à Shanghai et les premières conclusions qui en découle pour orienter son aménagement.

Et vous ? Que pensez-vous de cette étape? Quelles conclusions tirez-vous de votre croquis d’analyse pour aménager votre terrasse ou votre balcon ?

Cet article fait partie de la série d’articles « 2 mois pour donner (presque) toutes les clés pour réussir à aménager durablement sa terrasse ou son balcon» .

N’hésitez pas à me faire part de vos remarques ou de vos questions en remplissant le formulaire ci-dessous.

Et n’hésitez pas à partager cet article si vous l’avez aimé!


2 réponses à “Réussir l’aménagement de sa terrasse, de son balcon 2/ le croquis d’analyse”

  1. Très bon article qui me fait réfléchir à mon fonctionnement.
    En effet, j’ai beau faire des croquis, prévoir un maximum de choses, arrivée sur le terrain, je pratique complétement différemment.
    Mon cerveau a emmagasiné un tas de détails pourtant, donc mes croquis zé dessins divers ont dû avoir un impact.

    • Merci Corinne pour ton commentaire! 🙂 J’aime bien ton approche de réfléchir à ton fonctionnement, c’est ce que j’essaie aussi de faire, et je suis curieuse de savoir comment tu fonctionnes quand tu aménages un jardin 🙂 Cela dit, comme tu le fais remarquer, entre les dessins et le terrain il y a toujours des écarts! Pour ma part l’analyse de départ me sert de ligne conductrice, elle aide à ne pas perdre de vue les éléments importants, notament face à ces nouvelles données soulevées par la réalité du terrain…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :