Créer un jardin en ville

Faciles et belles ! Des plantes d’intérieur fleuries pour débutants…

Lorsque l’on n’a pas accès à un jardin ou un balcon, on a parfois besoin de créer un espace naturel, comme un jardin intérieur dans sa maison ou au bureau. Les plantes d’intérieur qui fleurissent ajoutent de la couleur et de la vie à ces espaces. Cependant obtenir des fleurs chaque année est souvent une tâche difficile pour les débutants ou les personnes en manque de temps.

Fort heureusement, il existe plusieurs moyens pour obtenir des fleurs dans sa maison. Dans cet article vous trouvez 4 astuces pour encourager, simuler ou recréer la floraison de vos plantes. Il suffit de choisir celle(s) qui convien(en)t le mieux à vos besoins…

Cet article fait partie du carnaval d’articles organisé par la rédaction de plantoj sur le sujet : des fleurs à la maison.

Première astuce : optez pour des plantes d’intérieur fleuries faciles à entretenir

Pour faire fleurir ses plantes d’intérieur, quoi de mieux que de choisir les plus faciles à entretenir?

Je vous présente ici des plantes d’intérieur intéressantes pour leur floraison. Elles ont en commun d’être facile d’entretien : à la portée de tous et sans d’effort pour certaines, sans difficulté particulière en respectant quelques conseils d’entretien pour d’autres.

Begonia

J’ai déjà écrit un article entier sur les bégonias tellement je les trouve faciles d’entretien et beaux. En plus il en existe en existe pour tous les goûts. Certains dévoilent une floraison discrète mais délicate.

D’autres offrent une floraison très colorée :

Photos : 1. Richard Chapman/Pixabay 2. Rebecca-niver/Unsplash.

Pour plus d’infos sur leur entretien, je vous invite à consulter mon article : les bégonias.

Oxalis, faux trèfle

On appelle l’oxalis triangularis faux trèfle pour sa ressemblance avec le trèfle. En plus de posséder un joli feuillage délicat (souvent pourpre ou vert), l’oxalis offre une floraison en forme d’étoiles très jolie, roses ou blanches. Dans les lieux où il ne gèle pas trop on peut la planter en extérieur. Ailleurs, elle fait une parfaite plante d’intérieur graphique et facile qui fleurit entre les mois de mai et novembre. Elle a besoin d’un substrat léger composé de terreau et de sable. L’oxalis aura besoin d’arrosages fréquents l’été pour ne pas sécher. En l’absence d’arrosage, l’oxalis doté d’un petit rhizome, peut se dégarnir, perdre ses feuilles et repartir dès qu’on l’arrose à nouveau. La nature est magique !

Photos 1. Susan Wilkinson/Unsplash 2. Olena Troshchak/Pixabay 3. Clover Peggy/ Pixabay,

Jasmin blanc ou rosé d’hiver (Jasminum polyanthum)

On a tous déjà été tentés par le parfum envoutant de ce Jasmin. Vendu de janvier à avril comme plante d’intérieur sur un arceau, ce dernier est en réalité une plante grimpante qui apprécie l’extérieur. Pour le faire fleurir à nouveau l’idéal est de le sortir après la floraison : planté en pleine terre en climat (doux >-4°C) ou bien en pot au soleil et à l’abri du vent ailleurs. A l’intérieur si vous souhaitez le voir fleurir de nouveau l’année suivante il faudra le rempoter (dans un substrat pour plante verte avec un peu de terre végétale). Evitez de le mettre en plein soleil derrière une vitre. Si vous pouvez le sortir l’été dehors sur un rebord de fenêtre, vous augmenterez vos chances de le voir refleurir l’année suivante. Enfin maintenez à une température inférieure à 20° C en évitant les coins surchauffés de votre logement.

Photos : 1. Beverly Buckley/Pixabay 2. Eslah Saad/Unsplash

Tillandsias ou filles de l’air

Les Tillandsias sont des plantes épiphytes qui n’ont pas besoin de terre pour se développer. Il en existe de nombreuses variétés, et toutes ne sont pas adaptées à la culture en intérieur. Le Tillandsia ionantha (par exemple) fait partie des espèces qui fleurissent facilement en intérieur. Il suffit de la mettre dans un coin ensoleillé aéré proche d’une fenêtre et de lui donner un mini bain 1 fois par semaine l’été ou 2-3 fois par mois l’hiver. Si votre eau est calcaire ajouter du vinaigre blanc (à raison de 1 cc/litre). Veillez à bien l’égoutter la tête en bas pour éviter que l’eau ne stagne en son cœur. Une Tillandsia qui a soif prend des tons gris puis reverdit lorsqu’on la réhydrate. Pour maitriser la variété que vous achetez et donc réussir leur culture je vous conseille de les acheter dans une pépinière spécialisée.

Fleur de Tillandsia ionantha par Feey/Unsplash

Cactus de Noël

Le schlumbergera (ou Zygocactus truncatus) est un cactus sans épines connu sous le nom de cactus de Noël. Il fleurit sans difficultés de novembre à février. Ses fleurs sont vives : rouges, roses ou blanches et fleurissent à l’extrémité des tiges aplaties (qui ne sont pas des feuilles). Il aime la chaleur et la lumière mais redoute le plein soleil car poussent dans la nature sous les arbres. Son substrat doit être bien drainé à base de terreau et de sable ou bien un terreau pour cactus. Il demande un arrosage abondant sans excès pendant la période de floraison (de Noël à Pâques selon les variétés), suivi d’une période de sècheresse après la floraison (sans cesser complètement l’arrosage) pendant un à deux mois puis d’un arrosage modéré jusqu’à la floraison suivante.

Photo Kostiantyn Vierkieiev Unsplash

Orchidées papillon, Phalaenopsis

La floraison des orchidées peut être capricieuse. Cependant, les orchidées du genre phalaenopsis que l’on trouve aisément dans le commerce sont les plus faciles à entretenir. Pour réussir leur (re)floraison je vous conseille de respecter les points suivants :

  • Le substrat est composé de tourbe fibreuse et d’écorces de pin.
  • La placer dans un pot transparent, afin que les racines bénéficient de la lumière
  • Couper les parties qui ont déjà fleuri au-dessus d’un bourgeon (ou du bulbe) ou bien la tige entière si celle-ci a séché.
  • Un bain hebdo ou tous les 15j selon les saisons est idéal. Bien égoutter après. L’arrosage se fait sentir lorsque les racines deviennent grises.
  • La positionner au bon endroit : à l’abri des courants d’air, sous une lumière tamisée, donc éviter le plein soleil.
  • Apporter de l’engrais à partir de mars/avril.

Photos 1&2 E. Lefrancois 3. Ankhesenamun-unsplash

Spathiphyllum

On l’appelle aussi fleur de lune pour sa floraison blanche. Elle a l’immense avantage de supporter les environnements ombragés, cependant à l’ombre elle restera belle mais ne fleurira pas. Et cela, les vendeurs ne vous le diront pas ! Elle est cependant très facile d’entretien voire increvable. Son environnement idéal pour fleurir c’est la mi-ombre : c’est à dire éviter de la mettre en plein soleil ou derrière une vitre. Elle a besoin de pas mal d’humidité donc n’oubliez pas de l’arroser. Si vous oubliez de l’arroser elle vous le fera sentir en asséchant le bout de ses feuilles.

Photos 1. Noyo Creatif/Unsplash 2. Feey /unsplash

Anthurium

L’Anthurium (andraeanum ou A. scherzerianum) c’est une plante qui dans la nature grimpe aux arbres. Dans les intérieurs il est rare de la voir grimper mais on peut profiter de sa floraison colorée et longue pour peu qu’on lui apporte les conditions suivantes : lumière tamisée et humidité chaude. Et souvent l’endroit de la maison qui regroupe ses conditions et qui lui convient le mieux en général c’est la salle de bain ou bien la cuisine où il règne une ambiance tamisée, chaude (>16°C) et humide…Ailleurs vous pouvez la disposer sur une soucoupe remplie de billes d’argile pour maintenir un bon taux d’humidité. Son inflorescence colorée et lustrée qui peut être de couleur rouge, rosée, blanche, orangée, n’est pas une fleur mais une feuille modifiée que l’on appelle bractée ou spathe.

Des plantes d’intérieur qui fleurissent, il en existe encore bien d’autres. Citons par exemple les Saintpaulia, Gardenia, Kalanchoé, Impatiens, Guzmania, Arum, Hibiscus, Primevère du Cap…

Deuxième astuce : des bulbes de fleurs à l’intérieur

Pour obtenir des plantes d’intérieur fleuries dans sa maison opter pour les plantes à bulbes. Profiter des floraisons très colorées ou parfumées des Amaryllis, des Jacinthes, Narcisses, ou Muscaris chez soi de décembre à avril. Les bulbes s’achètent chez un fleuriste ou en pépinière.

Culture en terre ou dans l’eau?

Les plantes à bulbes sont disponibles à la vente chez les fleuristes ou en jardinerie. Elles sont vendues en hiver « prêtes à l’emploi » dans un pot en fleur ou sur le point de fleurir. Cependant il est possible de n’acheter que les bulbes que l’on plante soi-même dans un pot ou une carafe. L’avantage est qu’ils sont en général bien moins chers que sous forme de plant. Pour les bulbes d’Amaryllis et les autres bulbes de printemps, la plantation se fait de septembre à décembre.

En terre dans un pot

En fin d’année les « bulbes d’intérieur » que l’on achète ont souvent été « forcés » de façon à fleurir de façon anticipée, c’est à dire environ deux mois plus tôt que leur floraison habituelle. Vous pouvez procéder au forçage dès la fin de l’été. Je vous explique ici comment faire.

Pour planter un bulbe dans un pot, on a besoin :

  • D’une couche drainante dans le fond (billes d’argile, pouzzolane, ..)
  • D’une bonne couche de terreau
  • Disposer les bulbes bien serrés pour un bel effet
  • Dans le cas d’une amaryllis le bulbe ne doit pas être trop enterré (l’enterrer d’1/3)
  • Ajouter du terreau et bien tasser autour du bulbe
  • Arroser (pas trop, les bulbes redoutent l’humidité constante)
  • Entreposer le pot :
    • directement à la lumière pour les bulbes d’Amaryllis, à son emplacement définitif
    • D’abord dans une pièce un peu fraiche (T° entre 0 et 10°C) et sombre (cave, remise, frigo, on peut aussi utiliser un sac opaque) pour les bulbes de printemps (jacinthes, muscari…). Cette période dure de 9 à 15 semaines selon les types de bulbes. Lorsque les jeunes poussent sortent, vous pouvez la déplacer vers son emplacement final.

Photos : 1. Muscaris par Annie Spratt / Unsplash 2. Jacinthe par Ana Gorbunova / Unsplash

Dans l’eau

Les jacinthes et Amaryllis se prêtent bien à la culture dans l’eau. C’est un exercice très ludique pour les enfants qui peuvent observer les racines et la croissance de la plante de jour en jour. Choisissez une carafe de diamètre adapté à la taille du bulbe. Celle-ci doit être rétrécie pour maintenir la base du bulbe. Il existe des « carafes à bulbes » de différentes tailles : des gros pour les amaryllis, des moyens pour les jacinthes et des petits pour les crocus. Vous pouvez aussi utiliser un vase, un pot de confiture. Ces derniers doivent être suffisamment stables pour résister au poids de la plante lorsque la tige aura poussé.

J’explique ici comment faire.

Photos : 1. Sabrina Rizzo / Unsplash 2. Oscar Helgstrand / Unsplash

Quelles fleurs à bulbes pour mon intérieur?

Il existe deux types de bulbes, les bulbes de plantes gélives (Amaryllis) et les plantes à bulbes non gélifs (type Jacinthes) qui ont besoin d’un coin frais et sombre avant la floraison.

Les bulbes d’Amaryllis, Narcisses des fleuristes

Qui pense que l’amaryllis est démodé n’a jamais vraiment profité de sa longue floraison spectaculaire. L’amaryllis Hippeastrum est une plante gélive que l’on conserve plusieurs années dans sa maison, et qui en général refleurit d’une année sur l’autre sans soin particulier.

Les bulbes d’Amaryllis ont en général été forcés avant plantation. Ils ont suffisamment de réserve pour refleurir l’année suivante. Il suffit de laisser son feuillage sécher après floraison sans le couper afin qu’il puisse reconstituer ses réserves. Ensuite de le remiser dans une pièce sombre et fraiche jusqu’à l’automne prochain où il reprendra son cycle de floraison.

Photos 1. Fredrik Solli Wandem/Unsplash 2. Etaam Ba/Unsplash

On procède de la même façon avec certains bulbes de Narcisses de climats doux, les « Narcisses des fleuristes » (Narcisses papyraceus).

Les bulbes de fin d’hiver et de printemps

Les bulbes à floraison printanière ou d’hiver telles que Jacinthes, Narcisses, Muscaris, Crocus, tulipes botaniques, Iris de Hollande, Scilles se prêtent bien à la floraison en intérieur. La plantation doit être réalisée à l’automne, voire en fin d’été en cas de forçage.

Ces bulbes ont besoin d’un coin frais et sombre avant la floraison.

Photos : 1. Muscaris par Annie Spratt / Unsplash 2. Matthias Böckel /Pixabay

Troisième astuce : se rendre dans un jardin botanique

En quoi aller dans un jardin botanique permet d’avoir des plantes en fleur dans son intérieur?

Tout simplement parce-que que la plupart de nos plantes d’intérieures fleuries proviennent de climats chauds secs ou humides. Un jardin botanique est un lieu où l’on peut observer de près les plantes du monde entier et ainsi apprendre sur leurs conditions de croissance et de floraison. En visitant un jardin botanique ou une serre tropicale, on peut ainsi se familiariser avec les différents types de climats, d’ensoleillement, de sols, d’humidité qui conviennent aux différentes espèces de plantes. Cette connaissance permet ensuite de choisir les plantes appropriées pour son propre environnement domestique en s’assurant qu’elles recevront les conditions nécessaires pour s’épanouir et produire des fleurs.

Jardin tropical d’ombre à Shenzhen et jardin tropical à Shanghai

Bref, un lieu où il est bon de s’inspirer. Et la meilleure façon de faire fleurir une plante d’intérieur c’est tout simplement d’identifier son environnement naturel : humidité vs sècheresse, soleil vs ombre, mélange gravier vs terre humifère. Bien entendu, le but n’est pas de reproduire l’atmosphère d’un jardin botanique. Cependant il est clair qu’une plante de milieu humide et ombragé aura des difficultés à s’épanouir dans un appartement sec et très lumineux!

Et d’ailleurs avoir les pousses verts qu’est-ce d’autre sinon de s’intéresser aux besoins naturels de la plante et de tenter de s’en rapprocher ?

Quatrième astuce : arrangement de feuillages

Si vous n’êtes pas adeptes de fleurs ou si malgré ces conseils vous avez des difficultés à faire fleurir vos plantes, optez pour les plantes à feuillages colorés ou graphiques. Une composition de plantes bien arrangée peut fort ressembler à un bouquet de fleurs.

Voici des exemples :

Parmi les plantes faciles d’entretien à feuillages graphiques qui donnent un bel effet vous avez :

  • le caladium, les bégonias, les fittonias
  • les monsteras, philodendrons, anthuriums
  • les dracaenas, les tradescantias (la misère),
  • les fougères, …et bien d’autre encore…

Vous pouvez aussi arranger une belle composition de Tillandsias : les suspendre à un fil, les poser sur une plante ou un autre support…

Photos 1. Sabrina Rizzo/Unsplash 2. E. Lefrancois


Quelle astuce préférez-vous pour obtenir des plantes d’intérieur fleuries ? N’hésitez pas à me faire part de vos remarques et de vos expériences en laissant un commentaire ci-dessous.

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager.

2 Responses

  1. Super intéressant cet article merci ! Moi qui suis nulle avec les fleurs, ça va me permettre de m’améliorer, j’adore les orchidées mais ton article m’a bien donnée envie d’essayer les cactus de noël, je ne connaissais pas cette plante mais elle est très belle, et elle n’a pas l’air trop difficile à entretenir, affaire à suivre donc 😉

    1. Et oui, carotsnt en plus d’être facile d’entretien le cactus de Noel est très sympa! Même sans fleurs 🙂
      Merci pour ton retour, et ravie que cet article de donne envie d’essayer! 🙂

Laisser un commentaire

En savoir plus sur Créer un jardin en ville

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading